Affaire Luc Besson

Spread the love

Affaire Luc Besson:- Accusé de viol pendant près de trois ans par l’actrice belgo-néerlandaise Sand Van Roy, le réalisateur et producteur Luc Besson s’est vu accorder le statut de témoin par un juge d’instruction en janvier 2021. La jeune femme a porté plainte le 18 mai 2018. Deux mois plus tard, elle a révélé d’autres des viols et des agressions sexuelles, selon elle, se sont produits au cours de sa « relation de travail » de deux ans avec le producteur.

Les procureurs ont rejeté l’affaire pour la première fois après une longue enquête qui a abouti à une confrontation entre le plaignant et Luc Besson le 25 février 2019, car il ne pouvait “caractériser la violation dans tous ses aspects fondamentaux”. L’actrice a alors saisi un juge d’instruction qui a entendu Luc Besson le 25 janvier 2021 et ne l’a pas inculpé.

Affaire Luc Besson
Affaire Luc Besson

Le 12 juillet 2021, le président de la chambre de l’instruction de la cour d’appel a rejeté deux recours de Sand Van Roy, les jugeant insuffisamment sévères pour être entendus collégialement. Ce mois-ci, le procureur de la République rendra ses conclusions définitives, ou “acte d’accusation définitif”, et demandera au tribunal d’instruction d’abandonner les poursuites contre Luc Besson.

Le juge d’instruction doit alors émettre une ordonnance de non-lieu pour clore l’enquête. L’un des développements les plus significatifs de l’affaire s’est produit. Luc Besson a été blanchi mercredi par la juge administrative Marie-Claire Noiriel du chef d’accusation de viol.

Une enquête examinant les plaintes contre Luc Besson, 62 ans, a été bien médiatisée. Le 25 janvier, après une longue audition, il a été placé dans la position moins incriminante d’un témoin assisté.

La victimee a longtemps contesté le système judiciaire français, arguant qu’il est corrompu, incomplet et qu’il a “detruit” sa vie.

Affaire Luc Besson
Affaire Luc Besson

Elle avait confié en novembre à France 2 qu’elle regrettait d’avoir porté plainte car cette nation “ne protège pas les victimes de criminels connus”.

Mercredi, elle a lancé un « faux complot » contre le juge sur Twitter. Son avocat, Me Francis Szpiner, lui a indiqué qu’il déposerait une demande de non-lieu.

L’affaire Besson n’est pas encore close, a-t-il déclaré à l’AFP, blâmant “ce juge qui a manipulé le fait qu’il n’a jamais souhaité rencontrer la victimee ni même entendre ses réponses”.

Pour justifier son inaction, la juge d’instruction affirme qu’un affrontement a eu lieu à la préfecture de police, où aucune question précise sur les actes de violence qu’elle dénonce n’a été soulevée.

L’avocat a révélé à l’AFP que la cour d’appel de la chambre d’instruction de Paris avait rejeté ses demandes de « quatorze » d’activités d’enquête. Le jugement “exonère clairement Luc Besson des charges retenues contre lui qu’il conteste depuis l’origine”, a déclaré son avocat, Thierry Marembert.

Affaire Luc Besson
Affaire Luc Besson

Les éléments du processus ont été jugés insuffisants pour démontrer des preuves de nature graves ou concordantes pour justifier l’arrestation de Luc Besson, que ce soit pour les actes de violence perpétrés les 24 et 25 septembre 2016 à Londres ou le 18 mai 2018 à Paris. Le tribunal a fait droit à la demande de la Direction des Parcs de Paris de mettre fin à toutes les poursuites judiciaires dans cette affaire largement médiatisée.

%d bloggers like this: